Comment définir la puissance de son compteur électrique ?

Publié le 5 juin 2024 à 16:35

Voici les principales étapes pour bien choisir la puissance de son compteur électrique :

 

1. Évaluer vos besoins en électricité

- Faites l'inventaire de tous les appareils électriques dans votre logement (cuisine, éclairage, chauffage, etc.)

- Calculez la puissance totale de ces appareils en additionnant leurs consommations respectives en watts (W) ou en kilovoltampères (kVA).

 

2. Prendre en compte les usages futurs

- Anticipez les éventuels nouveaux appareils que vous souhaitez installer (climatisation, pompe à chaleur, véhicule électrique, etc.)

- Ajoutez la puissance de ces futurs équipements à votre estimation initiale.

 

3. Déterminer une marge de sécurité

- Ajoutez une marge de 20 à 30% par rapport à la puissance totale calculée précédemment.

- Cela vous permettra d'avoir une certaine capacité d'évolution et de faire face à des pics de consommation.

 

4. Choisir la puissance de compteur adaptée

- À Paris, les puissances de compteurs les plus courantes sont 6, 9, 12, 15 et 18 kVA.

- Optez pour la puissance immédiatement supérieure à votre estimation majorée de la marge de sécurité.

 

5. Vérifier la compatibilité avec votre abonnement

- Assurez-vous que la puissance du compteur choisi correspond bien à votre contrat d'abonnement EDF.

- En cas de discordance, faites modifier votre contrat auprès de votre fournisseur d'électricité.

 

6. Envisager une évolution future

- Prévoyez la possibilité d'augmenter la puissance de votre compteur si vos besoins électriques venaient à évoluer.

- Renseignez-vous sur les démarches à suivre auprès d'Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution.

 

Le choix de la puissance du compteur électrique est primordial pour bénéficier d'une installation adaptée et sécurisée.

L'unité de mesure de la puissance du compteur ?

L'unité de mesure de la puissance du compteur électrique est le Watt (W).

 

Plus précisément :

 

- La puissance active, qui représente la consommation réelle d'électricité, est exprimée en Watts (W) ou en Kilowatts (kW).

 

- La puissance apparente, qui tient compte de la composante réactive de l'électricité, est exprimée en Volt-Ampères (VA) ou Kilovolt-Ampères (kVA).

 

Voici quelques exemples d'unités couramment utilisées pour mesurer la puissance électrique :

 

- Watts (W) : unité de base pour mesurer la puissance active

- Kilowatts (kW) : 1 kW = 1 000 W

- Mégawatts (MW) : 1 MW = 1 000 kW

- Volt-Ampères (VA) : unité pour mesurer la puissance apparente

- Kilovolt-Ampères (kVA) : 1 kVA = 1 000 VA

 

Le compteur électrique installé dans un logement ou un bâtiment affiche généralement la puissance active en Watts (W) ou en Kilowatts (kW).

 

Cette mesure de la puissance permet de connaître la quantité d'électricité consommée et de la facturer en conséquence. C'est une information essentielle pour maîtriser sa consommation électrique.

Estimation de puissance électrique concrète 

Voici quelques exemples concrets pour estimer la puissance nécessaire d'une chaudière électrique :

 

1. Maison individuelle :

- Surface à chauffer d'environ 100 m²

- Puissance recommandée : 6 à 9 kW

 

2. Appartement de 3 pièces :

- Surface à chauffer d'environ 60 m²

- Puissance recommandée : 4 à 6 kW 

 

3. Studio de 30 m² :

- Surface à chauffer d'environ 30 m²

- Puissance recommandée : 2 à 3 kW

 

4. Maison de 150 m² :

- Surface à chauffer d'environ 150 m²

- Puissance recommandée : 9 à 12 kW

 

5. Appartement de 4 pièces de 90 m² :

- Surface à chauffer d'environ 90 m²

- Puissance recommandée : 6 à 9 kW

 

Quelques règles à garder à l'esprit :

 

- Compter environ 1 kW de puissance par 10 m² de surface à chauffer.

- Ajouter 20% de puissance supplémentaire pour les pièces très exposées (ex : cuisine).

- Tenir compte de l'isolation thermique du bâtiment pour ajuster la puissance.

- Privilégier une légère surcapacité pour une montée en température plus rapide.

 

Il est préférable de consulter un electricien à Paris 12 professionnel pour réaliser un calcul précis des besoins de chauffage en fonction des caractéristiques de votre logement.

Changement puissance compteur par un électricien professionnel à Paris 

Pour faire changer la puissance de son compteur électrique par un électricien professionnel à Paris :

 

1. Évaluation des besoins :

- Déterminer la puissance électrique nécessaire pour votre habitation en fonction de vos usages (surface, équipements, etc.).

- Évaluer si votre installation actuelle est adaptée ou si une augmentation de puissance est nécessaire.

 

2. Contacter votre fournisseur d'électricité :

- Informer votre fournisseur (EDF, Engie, etc.) de votre souhait de changer la puissance de votre compteur.

- Votre fournisseur vous indiquera la procédure à suivre et les démarches à effectuer.

 

3. Faire intervenir un électricien agréé :

- Faire appel à un électricien professionnel qualifié et agréé pour réaliser les travaux.

- L'électricien viendra effectuer le changement effectif du compteur et de l'installation électrique si nécessaire.

 

4. Réaliser les travaux de mise en conformité :

- L'électricien devra peut-être renforcer ou adapter le câblage entre le compteur et le tableau électrique.

- Il pourra également devoir remplacer certains équipements électriques (disjoncteurs, câbles, etc.).

 

5. Obtenir l'accord du gestionnaire de réseau :

- Le gestionnaire de réseau (Enedis à Paris) devra valider les travaux réalisés.

- Une visite de contrôle sera effectuée avant la mise en service du nouveau compteur.

 

6. Finaliser le changement de compteur :

- Une fois les travaux validés, le gestionnaire de réseau pourra procéder au changement effectif du compteur.

- Votre fournisseur d'électricité mettra ensuite à jour votre contrat avec la nouvelle puissance souscrite.

 

Le coût total de cette opération dépendra de la puissance souscrite, de l'état de l'installation et des travaux à réaliser. Comptez entre 500 et 1 500 € en moyenne.

Services électricité dans tous les arrondissements de Paris